conquête de la catalogne par les coalisés 1811

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

conquête de la catalogne par les coalisés 1811

Message  chris I le Dim 15 Déc - 17:45

Christophe notre voisin poitevin, jouait (pour la première fois sur cette règle) son armée fétiche : l'armée de catalogne dirigée par Suchet

3 divisions d'infanterie :
1 de 3 brigades vétéran et leur artillerie
1 de 3 brigades (2 lignes larges et 1 légère vétéran) et leur artillerie
1 de 3 brigades (2 lignes et 1 légère vétéran) et leur artillerie
1 division de cavalerie (cuirassiers, dragons et hussards)

Le général exceptionnel a permis de se placer en fonction du placement adverse. L'erreur ayant été de placer la cavalerie en réserve.
la brigade 1 protégeant la colline au centre
la brigade 2 (italienne) protégeant l'aile droite proche d'un building à portée des légers
la brigade 3 protégeant l'aile gauche derrière une colline hors de la zone de défense. les légers tenant seuls le bois à l’extrême gauche.

Une division anglo portugaise (3 brigades anglaises et 2 brigades portugaises (dont une légère) avec leur artillerie est positionnée sur leur aile gauche.
Les cacadores tentent de pénétrer le building mais ratent leur CMT, les légers français en profitent pour l'investir. Ce qui permet à la divisions 2 et à deux brigades de la division 1 de contre-attaquer. Les portugais non attaqués restent sur leurs positions mais les anglais partent en déroute.

Une division espagnole (2 brigades de ligne et  1 large brigade de garde soutenues par des dragons) épaulées par une brigade anglaise vétéran franchissent la colline et subissent le feu français (division 3 épaulées par 1 brigade vétéran)
L'infanterie espagnole (ligne et garde) retraite ou déroute, les anglais font dérouter leur vis à vis en se payant le luxe de tuer le général de division français.

Une division de cavalerie britannique (dragons, hussard x2) contourne le bois.
Une division d'infanterie légère (2 légers vétéran) chassent la brigade française qui passe en déroute à la sortie du bois suite à la charge des dragons.

La cavalerie française mise en réserve arrive juste à temps pour pallier aux deux déroutes sur l'aile gauche française.

Epilogue possible : Une aile est aux mains des francos-italiens (les portugais esseulés ne devraot pas tenir longtemps) , l'autre aile dépendra de la cavalerie (cuir + dragon + hussard, contre dragon x2 et hussard x2), le centre semble pencher pour les français mais la ligne espagnole pouvait peut être se reprendre et épauler la brigade d'infanterie anglaise encore intacte pour faire la décision.
avatar
chris I

Messages : 294
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 50
Localisation : pontelabius

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum